Avec les règles de la boxe, le champion du monde de foot serait …

640px-FIFA_World_Cup_2010_Spain_with_cupOk, l’Allemagne est Championne du monde. Mais si on changeait les règles d’attribution du titre ?

9 Juillet 2006. La France s’inclinait en finale, 2:1 après prolongations aux tirs au but après 1:1 face à l’Italie. Et avec le scénario que l’on sait. Mais quelques semaines plus tard, le 6 septembre 2006, les deux équipes se retrouvaient pour les premiers matchs de qualification pour l’Euro, et les Français se vengeaient avec brio en battant l’Italie 3 à 1.

Je me souviens avoir vu ce match avec un ami italien, et lui avoir fait remarquer que si le foot se jouait comme la boxe, la France serait redevenue ce soir-là Championne du monde.

En effet, à la boxe, celui qui bat le Champion du monde en titre…devient le nouveau Champion du monde !

Mon ami m’avait alors fait remarquer que je me trompais, puisque entre les deux confrontations France/Italie, au mois d’août 2006, l’Italie avait joué contre la Croatie et perdu 2:0. A ce petit jeu, le nouveau champion devait donc être la Croatie !

Je m’étais alors demandé ce qu’il se passait si on appliquait vraiment la règle de la boxe : est-ce que le titre de champion se balade jusqu’à des pays improbables ? Aujourd’hui, j’ai décidé de vérifier pour vous.

Un point de départ

Si on veut s’adonner à ce petit jeu, il faut choisir un point de départ : à partir de quand, dans l’histoire du foot, considère-t-on que la coupe se transmet « comme à la boxe ». Le choix est un peu arbitraire, alors j’ai décidé de prendre l’évènement fondateur du football français contemporain : la victoire de la France en 1998.

Voici donc le décor planté : 13 juillet 1998, la France est Championne du monde. A partir de maintenant, si elle perd, le gagnant lui prend son titre, et ainsi de suite. En cas de match nul, on considère que la coupe reste à son propriétaire. Pour les besoins de la cause, j’ai regardé tous les matchs internationaux, y compris les matchs amicaux.

La France a assez bien défendu son titre, puisqu’elle reste invaincue pendant presque un an, jusqu’en juin 1999, où la Russie la bat 3:2.

Voici donc la Russie nouvelle Championne du monde d’après les règles de la boxe ! Mais quelques mois plus tard elle subit une lourde défaite face à Israël qui s’attribue le trophée, pour l’abandonner deux mois plus tard à la République Tchèque, laquelle début juin 2000 cède la coupe à l’Allemagne.

Voyage en Europe

Quand l’Euro 2000 commence, l’Allemagne est alors « championne du monde » en titre (selon les règles de la boxe). Mais dans cet Euro, elle perd contre l’Angleterre, qui perd elle-même contre la Roumanie, laquelle est éliminée par l’Italie. Et en finale, la France bat l’Italie, et redevient donc Championne du monde !

La France perd ensuite le trophée au profit de l’Espagne, qui le cède aux Pays-Bas en mars 2002. Comme les Pays-Bas ne sont pas qualifiés pour le Mondial 2002, ils conservent la coupe sans risques pendant un an et demi, puis l’abandonnent à la République Tchèque, qui la cède à l’Irlande, laquelle perd 3:0 face au Nigéria, le 29 mai 2004.

L’Afrique puis l’Amérique

coupe footLa coupe traverse alors une période africaine, puisque ses détenteurs suivants sont successivement le Nigéria, l’Angola, le Zimbabwe puis à nouveau le Nigéria. Je suis sûr que vous ne vous doutiez pas que le Zimbabwe puisse être champion du monde de foot !

Après un court passage par la Roumanie, la coupe file en Uruguay en mai 2006. Comme les Uruguayens ne sont pas au mondial 2006, leur trophée n’est pas en danger. Il fait un petit aller-retour au Vénézuela mais fini par s’envoler pour la Géorgie : retour en Europe.

De l’Europe à l’Asie

En mars 2007, la coupe est en Écosse, puis à nouveau en Italie, puis en Hongrie, en Turquie et en Grèce. La Grèce conserve de justesse son titre face au Portugal en mars 2008, puis le perd au profit de la Hongrie, encore elle.

La Suède puis les Pays-Bas s’emparent ensuite de la coupe. Les Bataves la conservent pendant plus d’un an et demi, et finissent par la perdre face à l’Espagne, le 11 juillet 2010 à l’occasion de la vraie finale de la Coupe du monde ! A cette date, mon champion fictif et le véritable champion coïncident donc.

Mais à la rentrée 2010, l’Argentine chipe la coupe à l’Espagne en match amical (4:1) puis la laisse filer au Japon, qui la refile à la Corée du Nord. Chose incroyable, pendant près de 2 ans la Corée du Nord sera invaincue et restera Championne du monde ! Mais en septembre 2013, elle perd face au Koweit.

Le Koweit subit une défaite 2:1, le 1er janvier 2014 face à la Jordanie, qui 6 jours plus tard se fait battre par le Qatar.

Depuis ce jour, le Qatar est invaincu. A mon petit jeu, le Qatar est donc le champion du monde de foot en titre !

doha

Évidemment tout cela n’est que fiction, mais cela illustre assez bien le côté très ouvert des matchs de foot, renforcé par la rareté des compétitions internationales. Si on jouait à ce jeu au tennis, nul doute que la coupe tournerait 95% du temps entre Nadal, Federer et Djokovich.

Notez que dans mon scénario, le Brésil n’a jamais été champion !

Du choix du point de départ

Bien sûr, ce petit jeu dépend très fortement du point de départ. Mais si on avait choisit la victoire de l’Espagne à la Coupe du Monde 2010, la fin aurait été la même ! En revanche, si on prend par exemple l’Italie en 2006, on trouve un autre chemin.

Vous allez me dire : quel rapport avec la science ?

En fait mon idée initiale était de modéliser tout ça avec un gros graphe, et d’écrire un petit code qui lise une base de données de résultats, et permette de se balader dans le graphe des victoires. On aurait pu ainsi explorer des scénarios alternatifs en changeant le point de départ, voir s’il y avait des scénarios qui se recoupaient, ou bien poser le problème à l’envers : Y-a-t-il un point de départ qui permette d’avoir les Iles Feroë championnes du monde ?

Mais je n’ai pas réussi à trouver de base de donnée ouverte, téléchargeable et recensant l’ensemble des résultats des matchs internationaux. J’ai commencé à en constituer une en copiant/collant des résultats sur le site de la FIFA, mais ça prend du temps. Pour tracer l’histoire de la coupe depuis juillet 1998, j’ai donc dû faire « à la main ». Mais je n’abandonne pas l’idée, donc si quelqu’un connait une base de données utilisable, je suis preneur !

Crédits

13 réflexions sur “Avec les règles de la boxe, le champion du monde de foot serait …

  1. C’est marrant, vous avez plus ou moins réinventé un trophée existant, le Bâton de Nasazzi !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A2ton_de_Nasazzi

    La différence réside dans le point de départ, la victoire de l’Uruguay lors de la coupe du monde 1930, et dans le fait qu’en cas de prolongations le champion garde son titre. Les Féroé ne l’ont jamais gagné, mais l’Islande oui.

    Et vous voulez le meilleur ? Les Pays Bas ont pris le bâton en aout 2002, ce qui converge avec votre trophée… avant de rediverger en finale de la CDM 2010 et de la victoire en prolongations de l’Espagne sur les Pays Bas.

    Aujourd’hui, c’est l’Argentine qui a le Bâton… pas sûr que ça les console !

    • … et je découvre en creusant l’Unofficial world championship, qui a les mêmes règles que le votre à ça près qu’il démarre dès le premier match international, en 1872 !

      Trophée d’ailleurs gagné par la France le 12 juillet 98 face au tenant du titre brésilien, à partir de là tout converge.

      Au cours des 150 ans précédents, les Iles Féroé ne l’ont pas non plus gagné… mais ils ont eu un match pour le titre contre l’Italie en 2007.

      http://www.rsssf.com/miscellaneous/unoff-wc.html

      Et pour la base de données, vous trouverez peut être votre bonheur sur cette page : http://www.rsssf.com/intland.html#world

    • Oui c’est ce que m’a fait remarquer un lecteur ! J’aurai dû mieux faire ma biblio, je ne connaissais ni le bâton de Nasazzi, ni le championnat non-officiel (mais dont je comprends d’après sa page wikipédia qu’il est né de la même constatation que celle que je faisais à propos de France-Italie, sauf que c’était Ecosse-Angleterre).

      Les deux trophées utilisent des règles un peu différente (Nasazzi ne prend en compte que les 90 premières minutes, par exemple).

      Du coup il me semble que c’est l’Allemagne qui a le bâton depuis quelques heures !

  2. Intéressant cet article, et pouvoir développer un truc dessus comme tu souhaites le faire me paraît encore plus intéressant.
    Va faire un tour du côté de scorespro.com, je crois qu’ils proposent une API pour exporter tous les scores de tous les sports (dont le foot) (ici ils proposent XML et JSON : http://www.scorespro.com/livescore-xml/).

    En espérant t’aider 🙂

    P-S : ça m’intéresserait bien, si tu as besoin d’aide pour exporter tout ça en SQL par exemple ou pour même t’aider à écrire le programme je suis dispo.

  3. Bonjour!

    Simplement pour signaler, en référence avec le début de votre article, que la France en 2006 ne perd pas 2-1 en prolong’, mais bien aux pénos (1-1 / 5-3 score final) !
    Mon coeur saigne encore..

  4. En fait, il ne faudrait prendre en compte que les matches officiels de coupe du monde (éliminatoires et matches de poules compris). Dans les autres matches, les équipes ne concourent pas pour la coupe du monde, mais pour d’autres coupes. De la même façon, il ne faudrait pas prendre en compte les matches amicaux, qui sont sans enjeux.

    Cela aurait le mérite de définir un point zéro indiscutable : la création de la coupe du monde.

    Qu’en pensez-vous ?

  5. Amusant cet article !

    Simple remarque, si ce mode de transmission de la Coupe était officiel, les résultats seraient probablement très différents des résultats effectivement enregistrés au cours des dernières années, non ? Les équipes seraient beaucoup plus « accrocheuses » pour détrôner le champion, et il n’est peut-être pas certain que le trophée aille alors en Corée du Nord ou au Qatar ? 🙂

  6. Pingback: Et si les championnats de foot étaient c...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s