La cérémonie IgNobel 2014

prix IgNobelC’est l’évènement que tout le monde attend chaque fois avec impatience ! Depuis de nombreuses années, la remise de ces prix est devenu le point d’orgue de l’année scientifique, et tout le monde rêve d’en avoir un. Je ne veux pas parler des prix Nobel, mais bien sûr de leurs doubles maléfiques : les prix IgNobel !

Décernés au mois de septembre, ils récompensent « la science improbable, celle qui fait d’abord rire puis ensuite réfléchir ».

C’est jeudi qu’a eu lieu à l’université de Harvard la cérémonie au cours de laquelle les prix sont annoncés et remis aux heureux élus, en général des mains de véritables prix Nobel. Comme j’habite dans le coin, je me suis dit que cette année il ne fallait pas laisser passer ça. Les tickets d’entrée sont partis comme des petits pains, mais j’étais bien préparé. !

Si vous vous intéressez un peu à la science, nul doute que vous avez déjà eu vent ailleurs des études improbables menées par les lauréats de cette année 2014, alors je ne vais pas y passer trop de temps. Par contre comme j’ai pris plein de photos, je vais essayer de vous donner un aperçu du déroulement de la cérémonie, avec ses blagues potaches et ses délires loufoques.

Je vais donc vous en faire une sorte de live-tweet. Mais pas en live. Et pas en tweets non plus d’ailleurs.

Les vainqueurs

Il y a eu comme chaque année 10 prix remis, dont les intitulés ne correspondent pas toujours exactement aux véritables prix Nobel. Voici donc la liste des vainqueurs. Je ne donne le nom que du premier auteur ou de celui présent pour recevoir le prix, mais ils sont en général plus nombreux. De toute façon, ce qui compte c’est le sujet !

  • Physique : K. Mabuchi pour la mesure du coefficient de friction entre une chaussure et une peau de banane posée sur le sol.
  • Neuroscience : K. Lee pour l’étude de ce qui se passe au plan neurologique et comportemental quand les gens croient reconnaître le visage de Jésus dans une tartine grillée.
  • Psychologie : P. Jonason pour avoir montré que ceux qui se lèvent tard et se couchent tard sont plus susceptibles d’être narcissiques, psychopathes et manipulateurs.
  • Santé publique : J. Flegr pour l’étude des relations entre la dépression, la schizophrénie et le fait d’avoir un chat.
  • Biologie : V. Hart pour avoir montré que quand ils urinent ou défèquent, les chiens s’alignent préférentiellement selon l’axe Nord-Sud géomagnétique, parallèlement aux lignes du champ magnétique terrestre.
  • Art : M. de Tommaso pour avoir mesuré que si on se fait tirer dessus avec un rayon laser, on ressent moins la douleur si on est en train de regarder une jolie peinture qu’une peinture moche.
  • Economie : L’INSEE italien, pour avoir été le premier à suivre la directive européenne imposant aux États membres de compter dans leur PIB les revenus de la prostitution et de la drogue.
  • Médecine : S. Saraiya pour l’étude d’un traitement révolutionnaire contre les saignements de nez incontrôlables : fourrer ses narines avec des morceaux de bacon.
  • Science arctique : E. Reimers pour l’étude de la réaction des rennes quand il voient des humains déguisés en ours polaires.
  • Nutrition : R. Rubio pour avoir isolé dans les déjections de bébé une bactérie et montré son efficacité comme probiotique dans la confection de saucisses.

Notez que chacun des vainqueurs reçoit un prix de 10 trillions de dollars…zimbabwéens. (Je vous laisse vous renseigner sur le taux de change du dollar zimbabwéen)

Le déroulement de la cérémonie

Venons-en à la cérémonie elle-même. Tout un programme ! Elle avait lieu dans le très joli Sanders Theatre à l’Université de Harvard, qui peut accueillir plus de 1000 personnes.

theatre

A ma grande surprise, j’ai trouvé la moyenne d’âge plutôt élevée. Je m’attendais à trouver des flopées d’étudiants du MIT et de Harvard mais pas tant que ça ! Il faut dire que le prix des places était un peu prohibitif !

Première tradition de la cérémonie : le déluge d’avions en papier. Je prépare donc consciencieusement les miens en attendant le signal !

avions

Quand le maître de cérémonie ouvre la séance, le premier déluge d’avions peut avoir lieu ! L’objectif est de toucher une cible vivante située au milieu de la scène, mais c’est plus difficile que ça en a l’air, et personne n’y arrivera vraiment.

deluge

Ci-dessous le maître de cérémonie, Marc Abrahams, fondateur des prix IgNobel. Dans le coin en bas à droite, les vrais prix Nobel qui seront là pour remettre les prix. Eric Maskin (Economie, 2007) avec sa bouée sur la tête; Rich Roberts (Médecine 1993), Frank Wilczek (Physique, 2004) et Carol Greider (Médecine 2009). Sinon vous pouvez noter à gauche le mec en slip, peint en argenté et qui sert de torche humaine. Il s’agit de James Bredt, un des pères de l’impression 3D.

scene

La remise des prix peut commencer ! Ici la remise du prix de physique par Franck Wilczek à K. Mabuchi pour l’étude de la friction entre une chaussure et une peau de banane.

banane

Autre tradition qui revient chaque année : les vainqueurs ont le droit de faire un discours, mais il ne doit pas dépasser 30 secondes. S’il est trop long, une petite fille de 8 ans, Ms Sweetie-Poe débarque sur la scène et va voir le speaker en criant « Please stop, I’m bored ! » en boucle jusqu’à ce qu’il s’interrompe.

miss

Séquence émotion au milieu de la cérémonie. Nous rendons hommage à un illustre prix IgNobel récemment disparu, Francis Fesmire, qui avait reçu le prix en 2006 pour avoir montré qu’un massage rectal avec le doigt permet de mettre fin à des crises de hoquet chronique (Vous riez, mais si un jour vous avez le hoquet pendant plusieurs semaines d’affilée, vous y penserez !).

gant

Ci-dessous les vainqueurs du prix de Biologie balançant dans le public les déjections canines collectées pendant leur étude.

chien

Petite interruption culturelle : les 24/7. Plusieurs orateurs sont invités à exposer leur sujet de recherche d’abord en 24 secondes, puis en seulement 7 mots. Ci-dessous, Carol Greider, prix Nobel de médecine 2009 nous parle des télomères (j’avais parlé de ce sujet dans ce billet).

telomeres

Ci-dessous, Franck Wilczek teste la découverte de M. de Tommasa, qui affirme que regarder une jolie peinture diminue la douleur associée à un tir de rayon laser.

art

Les vainqueurs du prix de Science arctique nous expliquent comment ils ont bluffé les rennes en se déguisant en ours polaires.

ours

Les honorables prix Nobel sont invités à goûter la saucisse fermentée réalisée avec la bactérie isolée dans le caca des bébés (le prix IgNobel de nutrition de cette année). Il faut préciser que le thème de la cérémonie de cette année était « Food », même si tous les prix n’étaient pas forcément en rapport avec la nourriture.

saucisse

Pendant ce temps, Carol Greider remet à l’heureuse récipiendaire son mirifique prix d’un billet de 10 trillions de dollars zimbabwéens.

dollars_zimbabweens

Et enfin clôture de la cérémonie avec le troisième et dernier acte d’un mini-opéra écrit spécialement pour l’occasion, et interprété par des vrais chanteurs lyriques. Ils sont accompagnés par le choeur des microbes, parmi lesquels on retrouve nos éminents véritables prix Nobel, qui décidemment ne se prennent pas au sérieux ! (De gauche à droite E. Maskin, F. Wilczek, C. Greider et R. Roberts)

 choeur

Voilà, on a bien rigolé pendant deux heures ! On reviendra l’an prochain !

18 réflexions sur “La cérémonie IgNobel 2014

  1. Pingback: La cérémonie IgNobel 2014 | S&eac...

  2. Salut David ! En suivant ton conseil, je me suis renseigné sur le « cours » du dollar zimbabwéen… eh bien il n’a plus cours. Cependant, note que dans toutes les langues du monde, sauf l’anglais et le brésilien, le mot trillion désigne 10^18, alors qu’en anglais il signifie seulement 10^12 (ce que nous appelons un billion). Certes on est loin de l’erreur que tu décrivais dans un billet plus ancien.

    • Salut Vincent !
      Comment vas-tu 😉

      Tu m’apprends quelque chose ! Bien sûr je connaissais la différence entre l’anglais et le français pour billion, trillion, etc. mais je pensais que c’était le français l’exception et l’anglais la manière « logique ».

      Donc dans toutes les autres langues il y a un équivalent du « milliard » inséré entre le « million » et le « billion » ?

  3. Pingback: La cérémonie IgNobel 2014 | C@f&e...

  4. Ah que je suis jaloux, ça fait des années que j’aimerais assister à cet événement, alors en attendant merci pour ce compte-rendu vivant et haut en couleurs 🙂

    Pour info, je maintiens sur Mendeley un groupe avec les références aux articles lauréats, et je viens d’y ajouter le cru 2014 : http://www.mendeley.com/groups/1459873/ig-noble/papers/added/0/tag/2014/

    En tant qu’esclave d’un chat et de 2 filles, l’article sur la toxoplasmose m’intéresse particulièrement, je crois que je vais creuser ça…

  5. excellent !!!
    surtout la participation de « vrais » prix Nobel à ce délire loufdingue !
    (bon, je vais faire mon chieur: le prix Nobel d’économie n’en est pas vraiment un : il n’était pas prévu par le testament de Nobel et a été créé plus tard…) (source: nobelprize.org)

  6. Pingback: IgNobel 2014 | Savantine

  7. 10 trillons de dollars zimbabween ca fait une somme tout a fait incroyable en euros. C’est donc une somme fictive. Dommage.

  8. Pingback: Petite histoire des Ig Nobel – Anecdotes de la Science

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s